logo mes_0.png

facebook.png      twitter.png      rss.png      youtube.png

La coopération académique entre le Royaume du Maroc et la République Française.

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération bilatérales existantes entre le Royaume du Maroc et la République Française dans les domaines de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Saaid AMZAZI a reçu, le vendredi 12 juillet 2019 au siège du Ministère- Hassan à Rabat, la Ministre française de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Mme Frédérique VIDAL qui effectue une visite de travail dans notre pays, accompagnée d'une délégation académique de haut niveau. Conformément au programme de cette visite, une rencontre de travail a été tenue entre les deux Ministres qui se sont entretenus sur les moyens à même d’impulser une nouvelle dynamique à la coopération entre les deux pays et de prospecter ses perspectives de développement. A cette occasion, une réunion des Conférences des Présidents d’Université CPU des deux pays a été organisée, en présence du Ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, de la Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France et du Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Khalid SAMADI. Cette réunion a été couronnée par la signature d’une convention cadre entre les deux CPU, et de plusieurs conventions entre des universités et établissements de recherche marocains et leurs homologues français dans des domaines d’intérêt commun, et en harmonie avec les priorités des deux pays. La convention cadre entre les deux CPU et les conventions conclues entre les universités et établissements des deux pays visent à consolider les fondements de la coopération et du partenariat bilatéral dans les domaines de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à renforcer l’échange des expériences et des expertises académiques, et à mettre en place des mécanismes efficaces de coordination en la matière. Dans la continuité des activités programmées dans le cadre de cette visite, les deux Ministres, accompagnés de M. le Secrétaire d’Etat, ont présidé la cérémonie de lancement officiel de la Plateforme Maroc Université Numérique (MUN), développée en partenariat entre le Ministère et le Groupement Français d'Intérêt Public (GIP FUN-MOOC), et ce en présence de l’Ambassadeur de la République Française au Maroc, M. Jean François GIRAULT, des Présidents d’Université des deux pays, ainsi que de nombreuses personnalités académiques des deux côtés. La plateforme marocaine Maroc Université Numérique (MUN), première de son genre au Maroc et en Afrique, a pour but de développer des cours en ligne ouverts et massifs (MOOCs) et des cours en ligne privés à petits groupes (SPOCs), et de promouvoir la coopération entre les universités marocaines et françaises en vue de développer des formations à distance communes adaptées aux spécificités de l'enseignement supérieur au Maroc. Il convient de rappeler que ce projet innovant s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Ministère en vue de généraliser l’usage des technologies de l’information dans l’enseignement supérieur et de contribuer, par conséquent, à relever certains défis liés notamment à la massification, à la qualité des formations et à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. En vue d’alimenter le contenu de la plateforme MUN, le Ministère a lancé en 2017, avec le soutien de l'Université Numérique Française FUN, un premier appel à projets MOOC. Ses résultats probants ont permis la sélection de près d’une cinquantaine de projets et confirment tout l’intérêt des universités marocaines pour ce mode d’enseignement. Ces MOOCs proposent des contenus dans des domaines variés, à savoir : l’éducation et la formation, les sciences de l’ingénieur, l’informatique, l’économie et finances, les sciences fondamentales, la santé, les langues, le management et entrepreneuriat, l’environnement, les sciences humaines et le droit.