logo mes_0.png

facebook.png      twitter.png      rss.png      youtube.png

Le Maroc renforce sa coopération de recherche et d'innovation avec l’Union Européenne à travers son adhésion au projet PRIMA

La coopération en matière de formation et de recherche-Innovation entre le Maroc et l’Union Européenne, qui s’articule notamment autour des grands programmes européens comme TEMPUS ERASMUS, 7ème PCRD et H2020, vient de s’enrichir d’un nouveau projet de très grande envergure de « Partenariat pour la Recherche et l'Innovation dans la Région Méditerranéenne » (PRIMA). 

Le Ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Saaïd AMZAZI, a en effet signé mardi 10 Avril à Bruxelles le projet d’accord PRIMA Maroc-Union Européenne  dans les locaux de cette dernière, en présence de Monsieur Dimiter TZANTCHEV, Président en exercice du Conseil de l’UE et de Monsieur Carlos MOEDAS, Commissaire chargé de la recherche, de la science et de l’innovation au sein de la commission européenne ainsi que de Monsieur Reda CHAMI, Ambassadeur du Maroc auprès de l’UE. 

L’objectif général de PRIMA est de renforcer la coopération dans le domaine de la recherche et de l’innovation entre les pays méditerranéens afin de développer des solutions innovantes permettant de répondre aux défis prioritaires du bassin méditerranéen : la sécurité en eau et l’autosuffisance alimentaire. Actuellement, 180 millions de personnes dans cette région sont considérées comme «pauvres en eau » et l’écrasante majorité des pays des rives Sud et Est de la méditerranée est fortement dépendante des importations en matière d’alimentation. 

PRIMA constitue l’une des plus importantes initiatives de l’UE en matière de soutien à la recherche et à l’innovation puisque ce partenariat qui implique 19 pays des deux rives de la méditerranée entend mobiliser près de 500 Millions d’Euros sur les dix prochaines années (2018-2028) dans des projets de recherche-innovation relatifs à la gestion de l’eau, aux pratiques agricoles et aux chaînes agroalimentaires au sein de la région méditerranéenne.  

Les chercheurs marocains pourront désormais participer à ces appels à projet avec leurs collègues euro-méditerranéens, dans le cadre de partenariats tripartites impliquant au moins un pays de l’UE et un pays méditerranéen partenaire hors UE parmi les 19 membres de PRIMA.